k b a j c

LE BLENDED-LEARNING OU APPRENTISSAGE MIXTE : UN PROCESSUS DE FORMATION INNOVANT

Lorsque l’on sait les difficultés que rencontrent les femmes et les hommes d’entreprise à gérer leur temps, à concilier les impératifs coût/délais, à « jongler » entre l’essentiel et l’important, la formation est (trop) souvent considérée comme un espace non productif (le salarié n’est pas à son poste de travail) dont il faut minimiser les effets par un ratio temps passé/mise en pratique opérationnelle des acquis le plus favorable possible ; en cela et dans une analyse à court terme qui peut nous porter à oublier que la formation est un investissement gagnant/gagnant, le principe de présentiel (vu sous son corollaire négatif : l’absence du collaborateur) ne plaide pas toujours en faveur « du départ en formation »…

Le blended-learning (pour user du terme anglais initial) peut se traduire par « apprentissage mixte ». Cette méthode allie une formation présentielle classique à une formation à distance utilisant internet, nommée e-learning. Dans l’esprit des lignes précédentes, le monde professionnel affectionne le e-learning qui permet aux salariés d’entreprendre une formation à n’importe quel moment, sans contrainte excessive pour le collaborateur et l’employeur. Le succès de cette méthode de formation ne se dément pas, il va même en s’accentuant. Le phénomène du mobile-learning, permettant de se former grâce aux smartphones et tablettes, confirme cette tendance. Bien que les formations en e-learning aient déjà prouvé leur efficacité, elles sont rarement suffisantes pour obtenir un apprentissage complet. Le blended-learning paraît être la méthode adaptée puisqu’elle « mélange » (au sens positif du terme) la formation classique à la formation à distance.

En quoi consiste blended-learning ?

Comme cela a été souligné, La formation présentielle est aujourd’hui considérée comme une formation qui bien que complète reste trop contraignante tant pour les personnes qui souhaitent entreprendre une formation, que pour les entreprises qui doivent aménager les heures de travail et les heures de formation.

A l’inverse, le e-learning est une méthode qui permet aux individus de devenir acteurs de leur formation tout en leur donnant aussi la possibilité de continuer leur activité professionnelle en se formant à leur rythme. Le e-learning bien que très flexible et donc favorisé par les entreprises, reste une formation à distance qui ne comprend pas de partie présentielle. Ce dernier facteur est souvent perçu comme un signe négatif, car les apprenants ne sont pas suivis de la même manière que dans une salle où ils sont au contact d’un intervenant.

Le blended-learning tente de concilier ces deux méthodes, en additionnant cours présentiels et exercices qu’il est possible de faire en ligne ; de plus, les cours peuvent s’écouter autant de fois que nécessaire. Cette méthode apparait comme bien plus complète lorsque l’on sait que l’encadrement « physique » reste extrêmement important dans tout processus pédagogique, étant posé que les formés utilisent leur temps comme bon leur semble pour compléter les « face-à-face » par une formation à distance. Notons que le blended-learning peut également permettre de remplacer la présence physique des protagonistes par un système de visio-conférence. Cette méthode est très prisée notamment pour les formations linguistiques.

Les avantages du blended-learning

Le blended-learning permet de suivre une formation beaucoup plus rapidement, les apprenants pouvant parfaire une partie de leur formation (celle en e-learning) n’importe quand à leur convenance. En associant une formation présentielle à une formation de e-learning, l’apprenant devient maitre d’œuvre de sa formation en cela que cette méthode lui permet de valider ce qu’il apprit lors de ses cours. Ce processus facilite, on l’aura compris, l’autocontrôle des acquis.

Les personnes entreprenant ce type de formation choisissent le rythme de leur apprentissage. Lorsqu’un point de l’apprentissage n’est pas réellement saisi, il est possible de l’étudier à nouveau autant de fois que souhaité, jusqu’à ce qu’il soit intégré.

Notons enfin que le blended-learning est particulièrement bien adapté pour l’apprentissage des langues, les cours étant une base théorique des règles orthographiques ou grammaticales, et les exercices à faire plus tard composant la partie pratique qu’il est possible de faire et refaire… « à l’infini » !